• Vins majorquins : Binisalem (/Sta Maria del Cami) et Santa Catarina (Andratx). Chez Carrefour ou Auchan (Al Campo) ; caviste sur le port de Portals Nous ; supermercado du Corte Ingles.<o:p></o:p>

    Vins rouges : Ses Marjades, des chais d’Es Verger, à Esporles (cher). Autres vins rouges majorquins : déconseillés. Disons-le en sens inverse : en dépit d'efforts remarquables ces dernières années, le vignoble majorquin peine encore pour les rouges ; ceux qui sont généralement vendus sont décevants. Mais quelques exceptions viennent d'apparaître, comme le "Ses Marjades" indiqué plus haut. La sécurité de choix augmente en achetant plutôt chez des cavistes, que dans les lieux de ventes de masse. Se procurer des vins majorquins par internet reste un bagne...

    Vins blancs : Binissalem/José Ferrer, Santa Catalina/Es Moli de Vent, Père Seda.<o:p></o:p>

    Hierbas (dulces) : digestif.

    <o:p></o:p>

     

    Mets et plats majorquins : à l'envers du rythme habituel des repas, ensaïmadas (« brioche » pour le petit déjeuner), un peu grasse, il faut bien le dire, avec des déclinaisons, comme "cabello de angel" -cheveux d'ange- ou à l'abricot (cf photo).

     

     

     

     

     

    Ensaimada aux abricots.

    Pa Moreno (pain noir), Sopes mallorquines (« soupe » non liquide, l’hiver principalement), boutifaron (boudin noir cuit), sobressada (sorte de chorizo), tourron (nougat), gato d’ametlles (gâteau aux amandes, top), tumbet (ratatouille), frito (viande ou poisson), empanadas (viande ou légumes).<o:p></o:p>

    Achats et vue panoramique sur les plats majorquins : à La Fornarina (adresse ci-dessus) ou au Marché de l’Olivar.<o:p></o:p>

    Fruits : Marché de l’Olivar, chez Miquel Gelabert, emplacements 73,74 et 75.<o:p></o:p>

     


    votre commentaire